• Pose et raccordement d’une colonne sèche DN65 ou DN80 en tube galvanisé, brasage des coudes et des manchons à souder pour la pose des robinets de colonnes sèches. Une colonne sèche (ou colonne incendie) est un dispositif de lutte contre l’incendie installé dans des immeubles comprenant des étages ou des sous-sols. Il s’agit d’une conduite rigide parcourant le bâtiment. On peut y raccorder un tuyau d’incendie à chaque extrémité : il s’agit en quelques sortes d’un tuyau fixe pré positionné. Une des extrémités se trouve dans la zone à défendre ; l’autre se trouve à l’extérieur, dans un endroit facilement accessible, et est identifiée par une plaquette indiquant le local défendu.

• La colonne sèche évite d’avoir à dérouler des tuyaux à travers des cheminements longs ou peu pratiques (escaliers par exemple); par ailleurs, ces conduites présentent moins de pertes de charge que les tuyaux souples.

Les RIA :
• Raccordement en victaulique ou des raccords filtés. Un robinet d’incendie armé, ou RIA, est un dispositif de lutte contre l’incendie installé dans certains établissements recevant du public et dans de très nombreux établissements industriels. Il s’agit d’un dispositif de première intervention, permettant d’attaquer un feu naissant avant son extension, en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers.
• Il comprend entre autres un tuyau semi rigide, enroulé sur un dévidoir qui est parfois pivotant et dont la longueur varie de 20 à 30 mètres, il est alimenté en permanence en eau, d’où son appellation d’armé, avec une pression et un débit suffisant.
• Il ne s’aplatit pas et conserve sa section circulaire, ce qui permet de l’utiliser même sans le dérouler entièrement. Il est terminé par un embout permettant deux types de jet, un dit bâton, l’autre diffusé, dont le diamètre est variable selon l’importance du risque, on trouve généralement des embouts possédant un ajutage de 6 pour les RIA de diamètre nominal (DN) 19, de 8 pour les DN 25 et de 12 pour les DN 33.

Le sprinkler :
• Un sprinkler (parfois francisé en sprinkleur) ou une tête d’extinction automatique à eau (parfois appelé aussi tête d’extinction automatique d’incendie, gicleur d’incendie, asperseur) est un appareil de détection de chaleur excessive et de dispersion automatique d’eau (ou de produits dissous dans l’eau), lors d’un incendie. Ce système est mis en réseau au dessus de la zone à protéger. Une augmentation anormale de la température entraîne la rupture de l’ampoule ou la fonte du fusible qui maintient la tête fermée.
• La canalisation d’eau sous pression permanente, connectée à la tête, en alimente la tête pour arroser la zone enflammée. Son déclenchement ne nécessite aucune intervention humaine. La circulation d’eau dans les canalisations actionne un gong hydraulique donnant l’alarme au niveau du poste de contrôle.